s'abonner à la newsletter
envoyer un manuscrit
fermer
Accueil > Notre maison > Nos auteurs > Auteur

Bernard Spindler

image 48201-bernard-spindler
Présentation :
Bernard Spindler est Président du Monaco Press Club, et Sociétaire de la Société des Gens de Lettre.Il est auteur de romans historiques et de documents.

Ses livres aux Éditions du Rocher

Jeux de dames à Monte-Carlo

Bernard Spindler

Ce Monaco de la Belle Époque, grâce à son casino, ses palaces et le somptueux opéra Garnier, donne à Monte - Carlo un rayonnement international. Princesses, aventurières, artistes de légende, divas aux cachets faramineux, voici les actrices d'une période en plein évolution, celle où peu à peu [...]

 

Cocteau-Marais

Un si joli mensonge

Bernard Spindler

«Je m'évite comme la peste, soupirait Cocteau. Si j'ai quitté Paris pour la Côte, c'est qu'il n'y avait pas de place pour nous deux...» La côte méditerranéenne. Le cap des Soupirs. Ce sera donc son théâtre, son écritoire, son chant d'amour et sa montée des marches. Le poète y épousera la mer et ve [...]

 

Sport auto

Histoires secrètes

Bernard Spindler

Qui se souvient du nom d'Hélène Delangle, alias Hellé Nice, danseuse nue du Casino de Paris, grande amoureuse et pilote de Grand Prix des années folles ? Morte dans une chambre misérable de la Côte d'Azur. Qui connaît l'autre visage de Charles Grover, dit "Williams", valet de chambre, danseur monda [...]

 

Le Mystère des Tuileries

Bernard Spindler

Vingt heures. La foule s'écrase devant la grande verrière de l'Opéra. Louis Napoléon a posé sur ses genoux le bicorne emplumé de blanc. Eugénie de Montijo, splendide, en crinoline bleue, est assise à sa droite. " Tu as l'air d'une dogaresse ! " Napoléon III admire sa femme, elle a la beauté altière [...]

 

Paris en flammes

Bernard Spindler

" L'herbe se faisait tendre, les pommiers abandonnaient leurs fleurs. Émilie et Guillaume croquaient les goujons dorés d'une friture de Seine en se brûlant les doigts. Ils burent plus que de raison le vin blanc de Bretagne qu'on leur servit d'autorité. Elle lui demanda de faire un voeu en décollant [...]

 

La Maîtresse vénitienne

Bernard Spindler

" Anna était immobile, parfaite, tel un modèle arraché aux pages du Moniteur de la mode. J'ai abusé d'elle, à toute allure, à grands traits de fusain, de crayon gras et d'estompe manuelle, inquiet de la voir surgir de son sommeil. Je l'ai inventée nue, alanguie sur ce même coussin de velours gris, j [...]

 

Agenda de l'auteur
-

Ils en ont parlé
-