ePrivacy and GPDR Cookie Consent management by TermsFeed Privacy Generator

Sincérité ! Mais si je me mets les mains dans les cheveux, que je ferme les yeux en réprimant mes larmes, alors que toute ma passion me hurle de me jeter à terre et de me démener comme une damnée, si je me lève au contraire, si je m'avance dans la nuit vers le vent, vers la sereine lumière de la lune, que je rouvre les yeux au-dessus du fleuve, puis que je retourne auprès de ma lampe et que je me force à rester attentive à un travail ardu et froid, suis-je sincère ? Qu'est-ce que je trahis ? À quoi suis-je en train d'obéir ? " Ursa minor est le livre secret de Sibilla Aeramo (1876-1960), l'écrivain dont la légende, quarante ans après sa mort, continue à irradier de ses feux les lecteurs d'aujourd'hui. Femme fatale au charisme incomparable, sa beauté, son intelligence, son art fascinèrent et éblouirent tous ceux qu'elle croisa sur son passage à Rome, à Paris, et ailleurs Gorki, Colette, Anatole France, D'Annunzio, Rodin et Stefan Zweig, qui après l'avoir rencontrée à Rome, déclara à son retour à Vienne: " Qui n'a pas vu Sibilla Aleramo à Rome en cette première décennie du vingtième siècle n'a rien vu. " Dans Ursa minor, l'auteur de l'inoubliable roman Une femme rassemble des réflexions intimes qui révèlent en profondeur les passions et les tourments d'un esprit qui affirme une farouche indépendance. Ses pensées et ses notes prises sur le vif, qui prennent parfois la forme de petits récits, ont été composées au fil du temps et couvrent un arc qui va de 1901-1902 aux années trente. Ursa minor est la fable de Sibilla, femme et artiste prisonnière de sa légende, recueillie dans le spleen de sa solitude. Sa correspondance amoureuse avec le poète Dino Campana, Ce voyage nous l'appelions amour, parait simultanément dans la même collection.



20,00€ TTC

Produit épuisé





Me prévenir de la disponibilité de ce produit



Partager
Change your cookie preferences