ePrivacy and GPDR Cookie Consent management by TermsFeed Privacy Generator

Ce superbe roman paraît en 1925 et connaît immédiatement le succès. Dans le tumulte de la révolution russe et de l'intervention alliée de 1917, c'est un voyage au long cours, un périple sentimental et spirituel. Autour du narrateur - personnage devenu légendaire que ce Georges Hamlet Alexander Diabologh - évolue tout un monde agité d'excentriques russes, anglais, belges, français, cosmopolites et polyglottes; au centre de cette tapisserie bariolée, Sylvia, rêveuse et capricieuse cousine de Georges, à laquelle le lie un sentiment passionné. Gerhardie fait figure de précurseur à plus d'un titre : non content d'avoir créé, bien avant Nabokov, un personnage de jeune fille aguicheuse et perverse, il a influencé en profondeur l'art romanesque de l'avant-guerre. "Pour ma génération, Gerhardie fut le nouveau romancier le plus important qui soit apparu dans notre jeune vie." Graham Greene William Gerhardie est né en 1895 à Saint-Pétersbourg, d'une famille anglaise cosmopolite. Il fut élevé en Russie puis à Oxford. A 21 ans, il est en poste auprès de l'attaché militaire de Grande-Bretagne à Petrograd. A 23 ans, il se trouve en Sibérie dans la mission militaire britannique, pris dans la tourmente de la Révolution. A 27 ans, il publie son premier roman, Futilité, qui le rend immédiatement célèbre, puis Les Polyglottes, en 1925. Il écrit six autres romans jusqu'à la guerre après laquelle il ne publie que très peu jusqu'à sa mort à Londres en 1977. Ses oeuvres ont été rééditées à plusieurs reprises, et récemment dans des collections de poche. Sa biographie par Dido Davies a paru en 1990. Traduit de l'anglais par Guillaume Villeneuve



9,20€ TTC

Produit épuisé





Me prévenir de la disponibilité de ce produit



Partager
Change your cookie preferences