ePrivacy and GPDR Cookie Consent management by TermsFeed Privacy Generator

C'est à travers sa longue expérience de psychanalyste auprès d'adolescents que Thérèse Tremblais-Dupré nous invite à rencontrer des personnages de la fiction littéraire, jeunes gens entraînés dans une trajectoire autodestructrice par leur incapacité à renoncer au monde d'illusions de l'enfance et à s'engager dans une vie adulte. Elle nous propose une lecture psychanalytique du mythe ancien de la quête des "objets merveilleux" dont Le Château d'Argol de Julien Gracq illustre la magie délétère du retour au monde perdu. Balzac projette son enfance solitaire d'enfant génial dans le personnage de Louis Lambert qui sombre dans la schizophrénie. Molière campe un Dom Juan à la tonalité étrange et funèbre, foudroyé dans la poursuite perverse d'une sexualité sans affect. Shakespeare débute l'histoire des rois d'une Angleterre déchirée par le drame de Richard II, jeune souverain immature, qui ne peut ni se battre pour sa couronne ni s'en détacher et s'effondre dans la mélancolie. Julien Green, divisé entre son origine familiale américaine et son appartenance culturelle française, campe un Daniel O'Connovan, "voyageur sur la Terre", qui ne parvient pas à trouver son identité psychique et se suicide dans un délire hallucinatoire. Tous ces héros souffrent d'une même blessure celle de la relation à une mère "absente". A titre réel ou symbolique. Cet essai fait émerger pour chacun des auteurs l'existence d'un "mythe personnel" lié à leur propre relation maternelle, déterminant dans leur oeuvre une poétique singulière de l'absence.



21,30€ TTC



Expédié sous 24-48h
Ports à 0,01 € en France métropolitaine à partir de 45,00 € d’achat.

Ce livre est disponible chez votre libraire habituel, n'hésitez pas à lui demander conseil.



Partager
Change your cookie preferences